PHILAGORA

¤ Recevoir les nouveautés!

¤ RECHERCHER

¤ CHAT  

--

Ressources culturelles http://philagora.fr
_____________________________________

¤ Philagora.net

¤ Nouveautés

¤ Contes pour Enfants
en musique. Français, Anglais, Italien 

¤ FORUMS

¤ ART

¤ FRANCAIS  poésie, théâtre, prose  Bac français, parcours initiatiques

¤ LIVRES  des aperçus

¤ Occitan-Gascon

¤ Revue Pôle- international

¤ Francophonie

¤ PHILOSOPHIE
-
Philo-Bac  
-
cours 
- philo-express 
- Citations
-
Philo-prépas  
- Philo-Fac  
-
Prepagreg  
Le grenier  
- Aide aux dissertations
- Methodo 
- Psychanalyse

¤ EPISTEMOLOGIE

¤ MARE NOSTRUM

¤ Travaux Personnels Encadrés  et Forum échanges TPE

¤ Philagora tous droits réservés. ©
-CNIL n°713062-
philagora@philagora.net


¤
 INFO-PUB

 -

 

Site http://www.philagora.net  Rubrique Lettres http://www.philagora.net/frindex.htm 

Francis Ponge. 

Le platane, un texte face à l'avenir!

_________________________________

Si on suit la métaphore de la bombe qui s'élance dans le temps vers un avenir, cela implique que le texte de Ponge doit pouvoir s'arracher aux circonstances du présent de sa création et que l'engagement de l'oeuvre n'est qu'occasionnelle: il faut donc que le texte s'envole vers l'avenir comme le pompon du platane et soit susceptible de s'enraciner aussi dans les différents contextes des lecteurs: toujours nouveau et toujours lui-même le platane produira son effet dans l'avenir: l'ombrage.

à Louis Aragon

LE PLATANE

OU LA PERMANENCE

   Tu borderas toujours notre avenue française pour
ta simple membrure et ce tronc clair, qui se départit
sèchement de la platitude des écorces,

   Pour la trémulation virile de tes feuilles en haute lutte
au ciel à mains plates plus larges d’autant que tu fus
tronqué,

   Pour ces pompons aussi, ô de très vieille race, que tu
prépares à bout de branches pour le rapt du vent

   Tels qu’ils peuvent tomber sur la route poudreuse
ou les tuiles d’une maison….. Tranquille à ton devoir
tu ne t’en émeus point :

   Tu ne peux les guider mais en émets assez pour qu’un
seul succédant vaille au fier Languedoc

   A perpétuité l’ombrage du platane.

               Francis Ponge

  Le platane, pour Francis Ponge qui le publie dans "Poésie 42", une revue résistante, en mai 1942, est d'abord l'arbre français, le résistant dans cette "sombre période", la figure du "devoir à accomplir", que les morts de camarades ne font pas hésiter, n'émeuvent pas.

   Mais c'est aussi ce qui par la vertu de l'art de Francis Ponge "se départit" de tout cela pour épouser d'autres circonstances, celles du lecteur qui recevra alors le texte dans sa vie, qui éprouvera le choc de la bombe, de ce devoir, de cette permanence, de cette opiniâtreté à laquelle, quelles que soient les circonstances, le platane nous convie.
Joseph Llapasset

Suivre le parcours: Un petit écrit ou la certitude du hasard! -

Retour à "J'aime le français"   -  Retour à la page d'accueil de Philagora

¤ Philagora.net, Espace Culture Enseignement  http://www.philagora.net/ -Tous droits réservés. ©
¤
Aller vers Philagora.org, Espace Découverte http://www.philagora.org/