PHILAGORA

¤ Recevoir les nouveautés!

¤ RECHERCHER

¤ CHAT  

--

Ressources culturelles http://philagora.fr
_____________________________________

¤ Philagora.net

¤ Nouveautés

¤ FORUMS 
- Aides aux dissert.
-
Prépas
- Vos annonces

¤ PHILOSOPHIE 
-
Philo-Bac
-
Cours  
- philo-express  
- Citations
- Philo-
Prépas 
- Philo-
Fac  
-
Prepagreg  
Le grenier
- Aide aux dissertations
- Methodo 
- Psychanalyse

¤ EPISTEMOLOGIE 

¤ ART

¤ FRANCAIS poésie, théâtre, prose
Bac français, parcours initiatiques

¤ MARE NOSTRUM

¤ LIVRES des aperçus

¤ Travaux Personnels Encadrés Forum TPE

¤ Contes pour enfants en musique!

¤ Occitan-Catalan

¤ Revue Pôle- international

¤ Francophonie

¤ L'Association philagora
Pourquoi ce site?

¤ Philagora tous droits réservés. ©
-CNIL n°713062-
philagora@philagora.net


¤ INFO-PUB-
-

 

Rubrique: aide à la dissertation de philosophie http://www.philagora.net/dissert.htm 

La culture est elle nécessairement facteur 
de progrès?  

La culture est elle nécessairement un facteur de progrès?

Bien tenir compte du terme nécessaire: est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être: prendre le terme au sens de: dans tous les cas.

La culture étant ce que l'homme ajoute à la nature vous devez prendre culture au sens large et, en particulier, au sens de sciences et techniques...
Par exemple, les sciences et les arts semblent être nécessairement un facteur de progrès. Pourtant dans le Discours sur les sciences et les arts, Rousseau se propose de démontrer le contraire!
Dans le Discours sur l'origine de l'inégalité, le même auteur attribue à l'invention de la propriété les crimes, les guerres ....comme conséquences.
En inventant la propriété (et le droit de propriété qui la maintient), l'homme s'est engagé dans une route qui est celle de l'inégalité et du malheur.

=> Ne peut-on répondre que c'est plutôt l'utilisation de la culture qui peut être bonne ou mauvaise?
=> Force est de constater que très souvent l'intelligence se développe en fonction des passions, des emportements, de l'intérêt ou de la cupidité et que, ce que nous appelons progrès moral n'est que le fruit de la générosité restreinte: par exemple, l'abolition de l'esclavage n'est pas le fruit de la conscience morale universelle qui commande indépendamment de la sensibilité, mais dans la réalité de ce qui se produit elle provient d'un intérêt que la culture (invention des machines agricoles)  satisfait en rendant inutiles les esclaves. D'où, l'abolition de l'esclavages par le Nord possesseur des machines, qui souhaite vendre ses machines ...

Vous pouvez, dans une première partie, développer le point de vue de l'opinion, de la conscience immédiate: la culture semble semble nécessairement un facteur de progrès. Déjà la culture d'un terrain produit des biens en abondance et non plus selon le hasard de la rencontre de tel ou tel arbre ... Ce qui permet d'arroser le terrain  c'est l'invention du barrage grâce auquel, on évite les inondations qui ravagent le terrain et la sécheresse qui  fait périr les jeunes pousses.
La science médicale en considérant le corps de l'homme comme un mécanisme n'a-t-elle pas fait des progrès fabuleux: on change un coeur, un rein, un foie ... etc

Deuxième partie:Vous n'aurez pas de peine cependant à trouver des conséquences de ce progrès qui sont des véritables régressions: par exemple à l'égalité naturelle se substitue des inégalités criantes qui font que l'homme devient le maître d'un autre homme, le réduit dans l'esclavage économique, l'exploite: la division du travail, sa mécanisation n'ont elles pas aliéné l'ouvrier au XIX è siècle? l'économie qui entraîne la rationalisation et  qui rend aveugle au qualitatif ne conduit-elle pas à des pratiques médicales qui considèrent le patient comme une machine qu'il faut réparer et qui ignorent que le malade demande avant tout que sa souffrance morale soit soulagée et non pas simplement sa douleur physique ...

=> Après avoir bien écouté les deux "avocats" des parties en présence, leurs arguments, comme un bon juge, vous devez proposer une solution qui conserve ce qu'il y a d'incontestable dans les deux parties (une pour le oui, une pour le non), et qui les mette dans un ordre en levant la contradiction qui semblait les opposer.
La troisième partie relève de votre choix éclairé par les deux premières: dans les deux premières, vous avez pensé, pesé  le pour et le contre. C'est la troisième partie qui valorise le devoir au baccalauréat. Parce que vous êtes débutant et parce que certains sujets peuvent appeler deux parties, on vous a peut-être demandé de faire deux parties. Dans ce cas, l'essentiel de la troisième partie (votre choix) apparaîtra dans la conclusion.

Un exemple, mais ce n'est qu'un exemple, et vous pouvez faire mieux:
Troisième partie = La culture est nécessairement un facteur de progrès si on prend progrès au sens large (quantitatif ou qualitatif) . Mais, comme la langue d'Ésope, la culture demande a être maîtrisée à la fois par la conscience morale de l'individu dans sa vie pratique et par l'éthique qui rappelle sans cesse les fin jugées estimables par la société, c'est à dire par les institutions et  les normes qui permettent d'approuver ou de désapprouver les actions des hommes: de les approuver quand elles correspondent aux fins jugées estimables par la société et des les désapprouver quand elles ne sont pas bien ajustées à ces fins ou les contredisent.

  Pour une conclusion = Dans un rapide bilan de ce que vous avez établi dans chaque partie du devoir, en faisant apparaître clairement le mouvement de votre devoir, vous montrez que la solution a été possible grâce à la distinction du progrès quantitatif et du progrès qualitatif, par exemple. Si tout progrès quantitatif rend aveugle au qualitatif et si le progrès des sciences passe par la réduction à la mesure, au quantitatif...alors...

N'oubliez pas d'analyser le travail aliéné, inventé par un autre, organisé par un autre , dont le bénéfice va à un autre .... Voir cette page pour vous informer. http://www.philagora.net/philo/travail.htm 

Voir aussi http://www.philagora.net/philo/technique.htm 

Joseph Llapasset - Site philagora ©

= Pour apprendre à rédiger http://www.philagora.net/methodo/ 

= Le moteur de recherche dans Philagora pour vous aider: http://www.philagora.net/farfouineur.html

= Si ce n'est déjà fait abonnez-vous à Graphitti (gratuit) http://www.philagora.net/abonne.html pour recevoir directement les nouveautés. 

Retour à Aide aux dissertations

Aller à la rubrique "J'aime la philosophie"  

Vers la rubrique MEDECINE

Retour à la page d'accueil de philagora.net  - Vers http://philagora.fr/ votre portail culturel