PHILAGORA

Ressources culturelles http://www.philagora.fr --
 

¤ Recevoir les nouveautés

¤ RECHERCHER

¤ CHAT  

¤ La newsletter

--
    ______________________________________________________________________

¤ Philagora.net

¤ Nouveautés

¤ FORUMS 
- Aides aux dissert.
-
Prépas
- Vos annonces

¤ PHILOSOPHIE 
-
Philo-Bac
-
Cours  
- philo-express  
- Citations
- Philo-
Prépas 
- Philo-
Fac  
-
Prepagreg  
Le grenier
- Aide aux dissertations
- Methodo 
-
Psychanalyse
- Médecine

¤ EPISTEMOLOGIE 

¤ ART, musées

¤ FRANCAIS poésie, théâtre, prose Bac français, parcours initiatiques

¤ MARE NOSTRUM

¤ LIVRES des aperçus

¤ Pôle - international -  revue,  tourisme, gastronomie

¤ Francophonie

¤ Travaux Personnels Encadrés Forum TPE

¤ Contes pour enfants

¤ Occitan-Catalan

¤ L'Association philagora
Pourquoi ce site?

¤ Philagora tous droits réservés. ©
-CNIL n°713062-
philagora@philagora.net


¤ Publicité sur Philagora
-

 

Rubrique: aide à la dissertation de philosophie http://www.philagora.net/dissert.htm 

  "Avoir une histoire, est-ce le privilège de l'humanité?"  - "La mémoire est le tombeau, le réservoir de ce qui est mort"

Site Philagora, tous droits réservés ©

 Tableau de définitions | Kant | Kierkegaard  | Nietzsche  Heidegger | Problème, plan, citations

Point de vue de Kierkegaard: L'humanité advient à sa réalité dans l'individuel.

Kierkegaard

"... la pensée abstraite ne tient pas compte du concret (de ce qui est donné dans l'existence), de la temporalité, du devenir propre à l'existence..."

"Il ne peut y avoir un système de l'existence... système et existence ne peuvent se penser ensemble parce que, pour penser l'existence, la pensée systématique doit la penser comme supprimée... l'existence sépare les choses et les tient distinctes; le système les coordonne en un tout fermé."

Post- scriptum définitif et non scientifique aux Miettes philoso- phiques

Le projet:
S'interroger sur l'essence de l'homme en refusant à la fois le point de vue d'un concept préalable (détermination de l'espèce comme essence) et le point de vue historique (hégélien= espèce comme mouvement de totalisation)

La question, la question de la question.
Concilier l'existence, ce qui fait l'individualité des individus et l'espèce humaine.
Comment puis-je être à la fois moi-même et toute l'espèce?

Le moyen pour cela...
Il y a une situation commune = tâche à accomplir: cette tâche est une caractérisation de l'individu, du même coup une caractérisation de l'espèce; s'il y a une identité entre l'individu et l'espèce c'est une communauté de situation entre tous les agents capables de se conduire moralement ou de faillir: en s'ouvrant à soi même, dans une reprise comme accomplissement de soi, l'individu se particularise et se caractérise, s'ouvrant ainsi à la généralité de l'espèce.

La tâche de l'individu.
C'est de se singulariser: la vie d'un individu historique est l'activité d'une intériorité qui va vers soi même dans une actualisation, de l'être possible à l'être effectif qu'il devient. Toute histoire est donc individuelle, invisible, et en même temps universelle car l'individu ne se crée pas, ne s'invente pas mais se découvre en s'ouvrant à l'humanité par une conduite morale. La tâche de l'individu n'est donc pas l'espèce, c'est l'individu lui même.
Le sens de l'histoire est un sens individuel puisque c'est toujours par un individu qu'il y a une histoire.
Si les prémisses de l'existentialisme sont effectivement dans Kierkegaard on comprend que Camus reproche à l'existentialisme contemporain d'en tirer des conclusions contradictoires comme, par exemple la collaboration avec des systèmes totalitaires d'oppression qui nient la liberté individuelle. {Voir Camus: Témoignage, une quinzaine de jours avant sa mort.}

Vers le point de vue de Nietzsche: Avoir une histoire est-ce vraiment un privilège?

Retour à "Aides aux dissertations"

Aller à "J'aime la philosophie"

Retour à la page d'accueil de philagora