PHILAGORA

- -

¤ Recevoir les nouveautés!

¤ RECHERCHER

¤ CHAT1   ¤ CHAT2


Hébergement du site
co
nfié 
à:

www.francexpress.com

¤ Infos-Pub 

--

 

¤ Philagora.net


Les nouveautés 

Les rubriques:

¤ Contes pour Enfants 
- Contes en musique, français et anglais!

¤ Forum 2000
vos annonces

¤ Art, fêtes,  manifestations culturelles, cuisine, emploi
- Musées - peinture
- Architecture

¤ Français  poésie, théâtre, prose
- Bac français
- Parcours initiatiques

¤ Lectures  des aperçus

¤ Occitan-Gascon

¤ Revue Pôle- international

¤ Francophonie

¤ Philosophie: 
-
Philo-Bac  
-
cours 
- philo-express 
- Citations
-
Philo-prépas  
- Philo-Fac - Prepagreg  
Le grenier  
- Aide aux dissertations
¤ Forums:
aides aux dissert de philosophie  

¤ Epistémologie

¤ Mare nostrum

¤ Travaux Personnels Encadrés 
-
Forum échanges TPE

¤ L'Association philagora
Pourquoi ce site?
Philagora tous droits réservés. ©
www.philagora.net
www.philagora.com 
-CNIL n°713062-


philagora@philagora.net
--------------------------

 

Francis PONGE,  LA BOUGIE  

"Il y a des succès relatifs d'expression. La sagesse est de se contenter de cela, de ne pas se rendre malade de nostalgie".

Le Parti Pris des choses    
  Poésie/Gallimard  p. 182     

«La nuit parfois ravive une plante singulière dont la
lueur décompose les chambres meublées en massifs
d'ombres.
    Sa feuille d'or tient impassible au creux d'une colonnette
d'albâtre par un pédoncule très noir.
    Les papillons miteux l'assaillent de préférence à la
lune trop haute, qui vaporise les bois. Mais brûlés aussitôt
ou vannés dans la bagarre, tous frémissent aux
bords d'une frénésie voisine de la stupeur.
    Cependant la bougie, par le vacillement des clartés
sur le livre au brusque dégagement des fumées originales
encourage le lecteur, -- puis s'incline sur son
assiette et se noie dans son aliment. »

Le parti prix des choses page 39 Gallimard

Hibou: Avançons avec respect: on hésite, devant cette "perfection relative de l'expression", à analyser l'oeuvre: survivrait-elle à une décomposition?
C'est d'abord une métaphore (comparaison abrégée) filée, poursuivie au fil du texte, au service non pas du "moi" de l'auteur mais de l'objet concret, de la bougie qui a tous les droits: c'est comme une plante qui se distinguerait des autres plantes par des caractères singuliers.

Oui-oui: Une analogie au service de la description et non des sentiments; "Ne jamais essayer d'arranger les choses. Les choses et les poèmes sont inconciliables." (La Rage de l'expression Gallimard p.10)

Hibou: Bravo! maintenant examine quels effets de la bougie sont suggérés.

Oui-oui: Le rêve par la profondeur des "massifs"?

Hibou: La bougie, par l'effet de sa lumière transforme la chambre en pays qui lui ressemble: des massifs comme réunion de plantes qui apparaissent sous l'effet de la vie (la flamme) qui se donne et se refuse dans la vibration du changement; l'existence vient d'être affirmée, c'est maintenant le tour de l'essence, ce que l'objet est, même si Francis Ponge a de la peine à ne pas "reglisser" dans l'existence.

Oui-oui: La métaphore continue: une feuille jaune attachée par un pédoncule très noir: c'est comme si j'y étais: je la vois cette flamme sur l'axe qui la supporte, le pédoncule. Sa chaleur a creusé la cire proche d'elle.

Hibou: Une autre analogie, colonnette d'albâtre, rappelle la forme de la bougie, un fût, la tige d'une colonne, et sa couleur: alba signifie blanc. Jaune, noir, blanc, voilà pour les couleurs, ce qui se voit.
Que te dit  le troisième alinéa?

Oui-oui: Comme tout ce qui vit la flamme est attaquée, comme tout ce qui vit, elle se défend bien: saisissant, le rapprochement: frénésie ou encore fureur des attaquants et leur stupeur, leur engourdissement, comme un passage du mouvement au repos.

Hibou: "Cependant", n'empêche que la fin est proche, malgré son triomphe sur les mites. Dernier effet de la bougie, elle "encourage" le lecteur penché sur son livre.

Oui-oui: Drôle d'encouragement! Elle l'éclaire moins, elle vacille!

Hibou: Quel navet blafard tu fais! "vaciller" signifie risquer de tomber: elle l'encourage donc à terminer au plus vite sa lecture, avant la chute! Apprécie les fumées comme un signal.

Oui-oui: (après un silence) Je crois comprendre la fin, c'est la mort.

Hibou: Ponge décrit l'agonie: elle "s'incline", à la fois au sens propre - se penche sur la cire fondue - et au sens figuré, cesse de lutter, se soumet, se résigne. Toute fin est un désastre que l'analogie finale (alimentaire) marque bien.

Maintenant revenons au texte, admirons simplement cette analogie bien conduite au service d'une description:

"Sisyphe heureux, oui, non seulement parce qu'il dévisage sa destinée, mais parce que ses efforts aboutissent à des résultats relatifs très importants"
Francis Ponge  Le parti prix des choses (Poésie/Gallimard   p.184)

Texte de Joseph Llapasset.   
                     

Pour suivre le parcours initiatique aller à: Francis PONGE - Témoignage -

Aller à la page d'accueil de PHILAGORA

¤ Philagora.net, Espace Culture Enseignement  http://www.philagora.net/ -Tous droits réservés. ©
¤
Aller vers Philagora.org, Espace Découverte http://www.philagora.org/