PHILAGORA

¤ Recevoir les nouveautés!

¤ RECHERCHER

¤ CHAT  

--

Ressources culturelles http://philagora.fr
_____________________________________

¤ Philagora.net

¤ Nouveautés

¤ Contes pour Enfants
en musique. Français, Anglais, Italien 

¤ FORUMS

¤ ART

¤ FRANCAIS  poésie, théâtre, prose  Bac français, parcours initiatiques

¤ LIVRES  des aperçus

¤ Occitan-Gascon

¤ Revue Pôle- international

¤ Francophonie

¤ PHILOSOPHIE
-
Philo-Bac  
-
cours 
- philo-express 
- Citations
-
Philo-prépas  
- Philo-Fac  
-
Prepagreg  
Le grenier  
- Aide aux dissertations
- Methodo 
- Psychanalyse

¤ EPISTEMOLOGIE

¤ MARE NOSTRUM

¤ Travaux Personnels Encadrés  et Forum échanges TPE

¤ Philagora tous droits réservés. ©
-CNIL n°713062-
philagora@philagora.net


¤
 INFO-PUB

 -

Rubrique Mare Nostrum sur philagora  http://www.philagora.net/mar-nos/mar-nos.htm

  

Hector, un homme religieux - (page 21)  

Hector est un homme religieux. Zeus le reconnaît: "Hector était pour les dieux le plus cher des mortels qui sont dans Ilion. Il l'était pour moi aussi car il n'omettait aucune des offrandes qui m'agréent. Jamais mon autel ne manquait du repas où tous ont leur part, des libations, des fumées grasses qui sont notre lot à nous." Mais le Père des dieux, nous le savons, joue un vilain double jeu avec celui qu'il prétend aimer. Il réveille "l'ardeur d'Hector, fils de Priam, déjà grande d'elle-même. Il va furieux, comme Arès, brandissant sa lance... L'écume est sur ses lèvres, ses yeux luisent sous ses sourcils terribles, et son casque, autour de ses tempes, s'agite effroyablement: Hector est au combat! et Zeus du haut de l'éther vient lui-même à son aide, Zeus qui l'honore et qui le glorifie, seul entre beaucoup d'autres..."

Bientôt, il va laisser agir les déesses malveillantes: "déjà Pallas Athéné pousse vers lui le jour où il doit succomber sous la force du Péléide".

Hector s'y attend, il sait que malgré sa piété, malgré ses prières et ses offrandes, il ne peut compter sur les dieux qui sont capricieux et changeants. Lorsqu'il fixe avec les Grecs les règles du duel qui doit les départager, il a, sur Zeus, ce mot étonnant, qui traduit son peu d'illusion: "sa malveillance à nos deux peuples".

Un seul dieu, nous l'avons dit, ne le lâchera que sur l'avis exprès du destin, au moment du dernier combat, c'est Apollon. Ses interventions sauvent plus d'une fois le héros.

Il le rassure et l'encourage: "N'aie plus peur, maintenant: puissant est l'allié que le fils de Cronos dépêche de l'Ida pour t'assister et te défendre. C'est Phoebus Apollon, le dieu à l'épée d'or, c'est moi qui depuis lontemps te protège, toi et ta haute cité".

Il accroît ses forces, abat les obstacles, ou lui ouvre la voie: "Les Troyens chargent en masse. Hector est à leur tête, qui marche à grands pas. Devant lui va Phoebus Apollon. Un nuage couvre ses épaules. Il tient l'égide impétueuse, terrible, velue, éclatante... Il montre la route à ses gens".

Après la mort du héros, c'est lui encore, qui, aidé d'Aphrodite, protège son corps outragé par Achille: "Autour d'Hector, cependant, les chiens ne s'affairent pas. La fille de Zeus, Aphrodite, nuit et jour, de lui les écarte. Elle l'oint d'une huile divine, fleurant la rose, de peur qu'Achille lui arrache toute la peau en le traînant. Pour lui, Phoebus Apollon amène du ciel sur la plaine une nuée sombre et dérobe aux yeux tout l'espace qu'occupe le corps: il ne veut pas que l'ardeur du soleil lui dessèche trop vite la peau autour des tendons et des membres". Quelle tendresse, quel respect, dans ces soins attentifs! C'est enfin sur les instances d'Apollon que Zeus se décide à faire cesser le cruel manège d'Achille.

  Deux héros aux antipodes? Voyons cela!

Achille, malgré sa violence et sa démesure, est capable, nous l'avons vu, d'amitié, de tendresse et de générosité: "Il n'est ni fou, ni aveugle, ni criminel, bien au contraire, il tiendra fermement à épargner le suppliant", affirme Iris, la Messagère des dieux, lorsqu'elle encourage Priam à se rendre auprès de lui.
Hector n'est pas la perfection incarnée. Il se montre parfois d'une horrible férocité, il se laisse aller à des rodomontades ridicules ou à des triomphes odieux, il cède, comme tous les autres guerriers homériques à la joie sauvage de dépouiller le vaincu de ses armes. Nous le voyons particulièrement à la mort de Patrocle, dont il s'attribue toute la gloire. Son orgueil peut le pousser à s'entêter contre l'avis des plus sages et à commettre de graves erreurs très préjudiciables aux siens. Les deux hommes ont en commun leur violence au combat, leur "démesure", disaient les Anciens. Ils ont leur immense valeur guerrière et leur mépris du danger. A cause de leurs qualités exceptionnelles, tous les deux intéressent les dieux, qui tiennent à les assister, et cette prédilection les met au-dessus de leurs compagnons, ils sont "divins", plus que tous les autres guerriers.  
Ce qui les oppose, c'est leur attitude face aux autres. Achille se sait condamné à mourir jeune: lui-même préfère une vie brève mais glorieuse à une longue existence sans éclat, il risque donc sa vie en toute connaissance de cause. Il y a là de l'héroïsme, mais ce sacrifice ne vise qu'à la satisfaction de son tempérament violent et à sa propre gloire. Il vit pour lui, sans trop se soucier du bien commun. Hector, à l'inverse, agit en fonction des siens, dont il se sent absolument responsable. Il aime se battre, il l'avoue, mais il le fait ici pour éviter la ruine de son pays et le malheur de tous. Le premier est une nature fortement égocentrée, le second est une nature sociable. Si être un héros, c'est tout sacrifier à une cause juste, Hector mérite ce titre. De plus, il pressent que sa cause est perdue: "Sans doute, je le sais, en mon âme et mon cœur: un jour viendra où elle périra, la sainte Ilion, et Priam, et le peuple de Priam à la bonne pique", mais il espère contre toute espérance. Son honneur et sa générosité lui interdisent de renoncer à se battre, c'est là son héroïsme. Sacrifice inutile? Qu'en pensez-vous? Hector est certainement plus évolué que son antagoniste, et son héroïsme correspond mieux à l'idée que nous nous en faisons...

Qui aura le dernier mot?  Voir Page suivante

-Qui connaît l'Iliade? - Le sujet de l'Iliade - La situation au début du récit - Le résumé chant par chant (Chant I à XI) - Le résumé chant par chant (Chant XII à XXIV)  - Une affaire de femmes - La femme, une égale? - Le comportement des déesses - La permission de Zeus - Zeus seigneur et maître - Aux plaisirs des Dieux - Les Dieux, de simples mortels - Les Dieux... et nos héros? - Les héros de l'Iliade I  - Les héros de l'Iliade II - Achille: c'est le meilleur - Achille à qui tout est permis  - Achille: le chéri des dieux - Achille ou la sensibilité du hérosHector: un magnifique soldat - Hector le fléau des grecs - Hector un homme religieux - Pâris-Alexandre l'enfant terrible - Pâris Irrésistible!!!

Retour à la rubrique Mare Nostrum

Retour à Philo-prépas      Page d'accueil du site philagora

¤ Philagora.net, Espace Culture Enseignement  http://www.philagora.net/ -Tous droits réservés. ©
¤
Aller vers Philagora.org, Espace Découverte http://www.philagora.org/